Mouillage des habitables

Rappel aux propriétaires d habitable

utilisant un mouillage.

Le CYVGL met à disposition un corps mort, mais celui-ci doit être vérifié par le propriétaire du bateau.

Le club n’étant en aucun cas responsable si votre bateau se détache (chaine cassée….)

et va s abîmer ou abîmer d autres bateaux.

 

 

 Points à contrôler au minimum 1 fois par an :

 

 

-Que la chaine d’attache (maillons et manilles)

ne soit pas trop usée.

  

-Que les chaines ne soient pas  enroulées.

 

-Que l’état général de la chaine mère  

(partie sortant  de l’eau en tirant dessus)soit correcte.

 

-Que les  bouées soient étanches, que la fixation à la chaine soit en bon état.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Points à contrôler entre 5 et 10 ans : 

(en plus des autres points si dessus)


-La chaine mère au niveau de la partie immergée,  

  (L’usure se fait principalement à 1 mètre du corps mort).

  

-L’émerillon et l’anneau du corps mort

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

 1ére solution

Vous êtes un bon nageur vous pouvez, l’été quand l’eau est très claire, en plongeant vérifier votre mouillage.

                   

 

 Autre solution

 

   

     

 

 

 

 

 

      Jean-Pierre Simonet se propose de vous aidez à le vérifier.

        Prendre contact avec lui pour voir ces disponibilités.

       

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                   Le principe :

Grace au ponton et à un treuil on soulève le mouillage jusqu'à que l’anneau du corps mort apparait, On vérifie l’état des différents éléments, et si tous va bien on replonge le corps mort.

Il faut compter environ 2 heures si le mouillage n’est pas trop envasé et que tous va bien.

 

 

                  Derniers conseil :

Sauf si vous être adepte des navigations hivernales, il est fort conseillé de remettre votre bateau sur sa remorque, c’est dans ces périodes que le mouillage  s’use le plus (vent violent, glaces….), et pour votre bateau cela lui fera pas de mal d avoir la quille au sec.

 

Bonne naviguation à tous.

 

Jean-François Vuaillat